Le permis B permet-il de conduire une moto de collection ou un scooter de collection ?

Pour conduire un véhicule, une moto ou un scooter, il faut avoir une autorisation auprès d’une autorité compétente administrative, d’où la nécessité de l’obtention du permis de conduire. Ainsi, il existe différentes catégories de permis de conduire, dont chacune donne droit à la conduite d’un moyen de déplacement spécifique. C’est le cas du permis B. Est-il possible de l’utiliser pour conduire une moto de collection ou un scooter ? decouvrez-le ici.

Qu’est-ce qu’une moto de collection ou scooter de collection ?

Les motos et les scooters sont dits de collection lorsqu’elles sont rares, avec une certaine valeur et ancienneté. Ce sont généralement des motos à deux ou trois roues qui ont été confectionnées ou immatriculées il y a environ 30 ans déjà.

Qui peut obtenir un permis de conduire B ?

Le permis de conduire de catégorie B, tout comme les autres permis de conduire, est une autorisation officielle. Il autorise la conduite de véhicule destiné à transporter des marchandises ou des personnes avec un poids total en charge qui ne dépasse 3,5 tonnes, mais également de voiture comportant 9 places, y compris le chauffeur. Il est délivré à tout individu âgé au moins de 18 ans.

Avoir un permis de conduit B autorise-t-il la conduite d’une moto de collection ou scooter de collection ?

En France, on peut conduire une moto ou un scooter de collection avec la catégorie de permis de conduire B. Toutefois, il faut remplir certains critères. Dans un premier temps, l’obtention de votre permis B doit dater d’environ 2 ans. Puis, il faut avoir suivi une formation pratique dans une école de conduite ou association ayant une agrégation d’une préfecture. Cette formation pratique de 3 modules, d’une durée de 7 heures qui a pour objectif d’amener le futur conducteur à une conduite réfléchi, est sanctionnée par une attestation. Cette formation, marquée aux primes à bord par un enseignement théorique puis par des conseils pratiques et une sensibilisation.

Néanmoins, ladite formation n’est pas obligatoire à condition que l’individu soit titulaire de n’importe quelle catégorie de permis dont la date d’obtention est avant le 01/03/1980. Ou, si l’individu a eu à conduire et à assurer une motocyclette légère au cours des cinq années précédant l’an 2011, avec un permis B d’au moins 2 ans. Par ailleurs, avoir suivi l’ancienne formation pratique de 3 heures avant 2011 peut dispenser de refaire la nouvelle formation.

En cas de contrôle routier, que faire ?

La gendarmerie, la police ou la douane effectuent généralement des contrôles routiers. Dans ces situations, l’individu sous contrôle routier présentera son permis de conduire avec l’attestation de conduite obtenue suite à la formation pratique. L’individu pourra présenter également le relevé d’information de son assureur. En absence de ces documents lors du contrôle routier, il se fera amandé. Cette amande allant jusqu’à 38 euros peut être réduite à 11 euros si l’individu présente ces documents 5 jours au plus tard dans un commissariat. Mais lorsque l’individu ne dispose d’aucun de ces documents, il pourrait être sanctionné jusqu’à un montant de 750 euros.

Découvrez également